Sokutsu
Accueil du site > Autres > E3 - Nintendo Conférence

E3 - Nintendo Conférence

samedi 27 mai 2006

Les surprises étaient de taille chez Nintendo, à commencer par la démonstration dès le début de l’efficacité et de la simplicité d’utilisation de la « télécommande » de la Wii. Ce qui n’aura laissé personne de marbre c’est à la fois que le démonstrateur n’était nul autre que Shigeru Miyamoto, et que cela consistait à diriger un orchestre jouant le thème musical de Zelda. Le ton et l’ambiance étaient déjà donné. C’est à dire familial et chaleureux, tout comme se veut le nouveau leitmotiv du constructeur. Un but calqué sur celui de la DS mais en plus ambitieux. Leur nouveau slogan c’est « playing is believing » (Playing = believing).

Les caractéristiques de la console n’ont rien d’exceptionnels en comparaison de ce que la concurrence (Sony et Microsoft) propose. Il s’agit tout simplement d’une évolution de la GameCube, l’intérêt réside plus dans les fonctionnalités que les performances. Si la machine est rétro compatible avec la GC et donc avec les mini DVD, le nouveau lecteur permet lui de lire les DVD de tailles standards (simple ou double couche).

Outre les connectiques maintenant classiques de la GC (sorties vidéo, jusqu’à 4 manettes et 2 ports carte mémoire GC), il y a deux ports USB 2 et un lecteur de carte mémoire au format SD. Ce dernier permet d’étendre les 512 MO de mémoire Flash déjà intégré à la machine. Tout comme la DS, la Wii a tout ce qu’il faut en interne pour une connexion en WI-FI. Il est à noter que les 2 consoles peuvent communiquer ensemble par ce biais. En sus il y a un petit bloc qui sert pour la communication entre la/les manette(s) et la machine.

L’élément principal c’est la manette. C’est ici que réside la révolution pour les joueurs. Elle est scindée en 2 parties, reliées par un câble qui peut être détaché (par exemple lorsque seule la « télécommande » est utilisée). Le sans-fil est de rigueur par contre pour la liaison avec la console (Bluetooth avec 10 mètres de portée). La première chose que l’on peut noter c’est qu’elle est ambidextre, elle peut être utilisée sans contrainte aussi bien par des gauchers que des droitiers. L’une des 2 parties ressemble à un petit pad comprenant un stick analogique ainsi que les boutons C et Z. Un point que l’on a appris au passage c’est qu’elle possède aussi un capteur de mouvement, tout comme la « télécommande ». Cette dernière est assez sophistiquée. Elle a une portée de 5 mètres pour la fonction pointeur, intègre un port d’extension et un vibreur. Un élément qui était non connu à son sujet c’est la présence d’un haut-parleur qui permet de restituer les bruitages inhérents à l’action en cours (frappe d’une balle avec une raquette, coup d’épée, tir à l’arc, pêche, etc.). Sur son dessus se trouve la croix multidirectionnelles et les boutons suivants : Power, A, B, 1, 2, Home et Minus.

Comme dit peu avant, la console est parée pour se connecter à un réseau sans-fil. De prime abord son intérêt c’est le multijoueurs, ce qui est bien son but premier. Mais Nintendo semble vouloir en offrir plus, tout comme ses concurrents. Le premier élément c’est le Connect 24 (une mise en veille). Avec ce système votre console reste connectée 24H sur 24 au réseau Nintendo, ce qui leur permet de faire des mises à jour automatiques ou de vous envoyer une petite surprise. Pour le reste il faudra patienter un peu car tous les détails n’ont pas encore été communiqués.

A l’instar du XBOX Live Arcade, la Wii joue aussi sur le créneau vieux jeux et émulation. Ce système porte le nom de Virtual Console. On retrouve au programme toutes les consoles de salon de chez Nintendo : Famicom, Super Famicom et Nintendo 64. Mais cela va bien au-delà puisque l’on y retrouvera aussi la Megadrive ainsi que la PC Engine ! Pour cette dernière les jeux CD-ROM seront aussi présent. Et pour ne rien gâcher, il ne s’agira pas que de vieux titres car le VC sera aussi ouvert aux petits développeurs comme support de distribution.

Sur le salon étaient présentés d’autres périphériques. Il y a tout d’abord une manette dite classique puisqu’elle reprend le design de la manette de la Super Famicom (comme c’est le cas pour la HGC-11 de chez Hori), avec une remise au goût du jour et l’ajout d’un double stick analogique. Le coté pointeur fait penser au vieux Light Gun de la Famicom, d’ailleurs une demo ressemblait énormément à Duck Hunt. C’est ce qui explique sûrement la présence d’un socle pour les 2 parties du « Nunchaku » pour le transformer en une sorte de pistolet futuriste.

Il devrait y avoir quelque chose comme un peu plus de 15 titres au lancement de la Wii. Les 3 principaux jeux sont Red Steel d’Ubi Soft, Metroid Prime 3 et Super Mario Galaxy de Nintendo. Auquel se joindront entre autre Wii Sports, WarioWare : Smooth Moves, Excite Truck et Elebits.

Mais celui qui devrait faire monter la pression c’est The Legend of Zelda : Twilight Princess qui sera disponible sur GameCube et sur Wii (avec la gestion du Nunchaku !!!). Différents titres third party sont annoncés avec des licences non négligeables comme Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 2, Super Monkey Ball Banana Blitz, One Piece Unlimited Adventure, Sonic : Wild Fire, Bomberman Land, SD Gundam, Dragon Quest Swords : The Mask Queen and the Tower of Mirrors ou Final Fantasy : Crystal Chronicles - Crystal Bearers -.

Nintendo est connu pour ne distiller les informations qu’au compte goutte. C’est un très bon moyen pour assurer un buzz en continu, et c’est valable aussi pour les jeux. Project H.A.M.M.E.R. en est un bon exemple. Mais la cerise sur le cadeau des surprises c’est le retour de Kenji Eno, qui avait crée avec son ancien studio (Warp) les jeux D, Enemy Zero et D2. Il prépare avec From Yellow to Orange (son nouveau studio) un jeu conçu spécialement pour une console qui a un nouveau système de contrôle. Si c’est la Playstation 3 il n’y a plus qu’à pleurer quant on connaît ses antécédents relationnels avec Sony.

Le prix n’a pas encore été communiqué. Mais lors de l’annonce des résultats financiers du constructeur pour l’année fiscale 2005, Yoshihiro Mori (« Senior Managing Director » chez Nintendo) a dit que le prix se positionnera en dessous de la barre des 25.000 yens (soit 174,24 euros) au Japon et des 250 $ (soit 196,30 euros) en Amérique du Nord. Le groupe prévoit de mettre en vente 6 millions de console d’ici fin mars 2007 et plus de 17 millions de jeux.

Les très bons résultats financiers, ainsi que le succès remporter lors de l’E3 ont amené quelques changements chez Nintendo : Tatsumi Kimishima qui était président de Nintendo of America laisse sa place à Reggie Fils-Aime pour devenir membre du conseil d’administration. Mike Fukuda devient « Executive Vice President of Business Development ».

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0