Sokutsu
Accueil du site > Autres > E3 - Sony Conférence

E3 - Sony Conférence

mardi 23 mai 2006

On pouvait s’attendre à ce que Sony s’impose une nouvelle fois. Essentiellement parce que les derniers détails sur la Playstation 3 devaient être dévoilés. Le résultat est plutôt décevant dans le sens où le prix en est devenu 2 et que finalement l’écart de prix avec sa principale concurrente n’a pas été justifié par ce show. Certes la PS3 est une machine très haut de gamme et elle a un potentiel énorme. Mais le doute ici est permis par rapport à l’intérêt de l’acheter, du moins dans un premier temps.

La première chose qui fâche c’est le prix. Il y aura 2 versions de la machine, une à 499 € et une seconde à 599 €. C’est cher et il est évident que tout le monde ne pourra pas se la payer ou en tout cas sans se ruiner. Si le second prix est compréhensible aux vues de la machine. Le premier l’est moins, nettement moins, méchamment moins !!! En effet cette version servira à l’évidence à amortir le coût du Cell et du lecteur Blu-Ray. Sinon comment expliquer qu’elle se verra amputer de certaines connectiques forts utiles.

Le premier changement concerne le disque dur qui passera de 60 à 20 GO. L’écart est important mais vu la différence de prix c’est logique. Il faut rappeler qu’il est indispensable pour faire fonctionner les jeux ainsi que de profiter des différentes fonctions actuelles et à venir.

Le second changement vient des connectiques et c’est là que se situe le problème. La gestion interne du WI-FI en Broadband disparaît. C’est dommage, surtout parce que l’on ne sait pas dans quelle mesure cela va affecter les possibilités de la machine. Ensuite on notera la disparition des ports cartes mémoires au format SD et Compact Flash. Néanmoins des extensions sont prévues aussi bien pour le WI-FI que les cartes. La question du prix est encore sans réponse, alors c’est à suivre.

Et puis pour terminer en beauté, voici le point le plus discutable : le port HDMI disparaît. Ce qui veut dire que cette version n’aura pas de gestion du HDCP et donc le full HD (limitation au 540p) pour les films. Un lecteur Blu-Ray qui ne pourra pas afficher la haute définition dans toute sa splendeur voilà un joli paradoxe. La PS3 est sensée être tourné vers l’avenir alors que ce choix va à l’encontre même de cette idée. Car contrairement aux autres points il n’y a pas de possibilités pour y remédier. Il reste encore 6 mois à Sony pour rectifier le tir, et vu le revirement effectué pour la manette on peut supposer que les retours qui seront fait d’ici là peuvent changer la donne. Pour ce qui est du HD hors film il reste la possibilité de passer par le Component ou le VGA. Il semble que Sony suive la voie ouverte par les cartes graphiques et écrans pour micro-ordinateur, à savoir de ne pas communiquer au sujet du HDCP et ce que cela implique de ne pas l’intégrer. Tant que l’on est dans l’affichage, la gestion du bi-écran a disparu mais sur les 2 modèles cette fois.

La conférence n’était pas avare en bons points pour la concurrence. L’élément le plus probant à ce titre est bien évidemment la manette qui s’avère surprenante par le virage effectué pour nous proposer une chose qui laissera un arrière goût plutôt mitigé au final. La recette est simple : vous prenez une Dualshock 2 à laquelle vous retirez les vibrations, une petite modification dans le design et l’ajout d’un capteur de mouvement (6 directions et l’accélération)… La suppression du mode vibreur est expliquée par les perturbations rencontrées par le capteur. On ne pourra pas s’empêcher de penser que c’est aussi une solution de facilité de s’en débarrasser due au procès avec Immersion Corp. Une autre nouveauté pour le pad est l’arrivée du sans fil (bluetooth) avec la possibilité de recharger via un câble USB comme c’est le cas sur la XBOX 360. Dans le même genre d’inspiration il y a un nouveau bouton qui fait son apparition au coté de START et SELECT, il a pour but d’appeler des fonctions de la machine comme allumer/éteindre. Pour ce qui est du capteur, il ne peut remplacer que les déplacements via le stick analogique et non offrir toutes les possibilités offertes par le « nunchaku » de la Wii. D’ailleurs les développeurs ont découvert la manette pendant la conférence, ce qui en dit long sur sa conception un brin chaotique (se serait des idées qui remontraient à la conception de la PSP).

Sony va tenter de combler son retard dans les services en ligne avec l’arrivée du PlayStation Network Platform, qui sera à l’image du XBOX Live. Tout n’a pas encore été déterminé mais il sera possible de jouer online ainsi que de télécharger du contenu.

Comme une console sans jeux n’est rien, plusieurs titres ont été présentés. Les principales licences sont sans surprises Metal Gear Solid avec le 4éme opus et Final Fantasy avec les 3 différents opus XIII. Mais le jeu majeur vient de chez Ubi Soft, il s’agit de Assassin’s Creed. Il y avait bien un Gran Turismo HD mais pas convaincant pour deux clous, mais cela s’explique facilement puisque ce n’est qu’une démo développée à la va vite en 2 semaines. Il faudra voir ce qu’ils en feront. Heureusement Sony possède un titre plus au fait : Heavenly Sword. Parmi les jeux présentés il y en a trois qui trouveront leur public sans soucis : Virtua Tennis 3, Virtua Fighter 5 et John Woo Presents Stranglehold (avec Chow Yun Fat qui reprend en virtuel son rôle tenu dans le film Hard Boiled, qui devrait d’ailleurs avoir le droit à un remake avec une production prévue pour courant 2007). En parlant des jeux, une question qui revient souvent c’est de savoir où est passer MotorStorm ainsi que tout le tape à l’oeil de l’année dernière ?

Outre toutes ses informations, les dates de sortie ont elles aussi étaient précisées. La console sortira d’abord le 11 novembre au Japon à 59.000 yens (soit 412 euros) pour la première version tandis que la seconde (la complète) sera en open price, avant d’arriver dans le reste du monde le 17 novembre. Les prix américains sont 499 $ et 599 $, tandis que le Canada bénéficiera des prix les plus bas avec 549 CAD (soit 383 euros) et 659 CAD (soit 459 euros).

Tout n’est pas morose, loin de là, la console a beaucoup à faire valoir et il reste 6 mois pour Sony et les développeurs afin de peaufiner leurs travaux. Sans oublier l’évolution de l’Eye Toy qui promet énormément. On reste sur notre faim mais finalement ce n’est peut être pas plus mal, tout reste à jouer ce qui ne peut que nous servir car Sony n’est pas un vainqueur prédestiné cette fois.

Comme on n’est jamais mieux servi par soit même, je vous donne quelques liens pour visionner directement la conférence et voir aussi tout ce dont je n’ai pas fait mention :

- IGN

- Gametrailers

- Gamespot

- Fileplanet

- Gamershell

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0