Sokutsu

Gameplay

PCE-TP1

6 boutons

mardi 20 janvier 2004, par Areyos Alektor

La seconde manette à 6 boutons de chez NEC est de loin la meilleure.

Les périphériques de contrôle sont un point essentiel à la qualité du gameplay et du plaisir de jouer. Les fabricants le savent bien, et ont toujours cherché à en faire plus.

La DUO-RX

Comme tout fabricant qui cherche à rentabiliser du matériel déjà bien établi, NEC a sorti de nouveaux modèles de sa console fétiche : la DUO. Histoire de resituer un peu les choses la DUO porte ce nom parce qu’elle est une fusion de la PC-Engine et du Super CD-ROM² (une version un poil plus rapide du lecteur, avec le Systeme Card 3 intégré). Cette console disponible depuis 1991, a eu le droit à un léger ravalement de façade en 1993. Outre le fait de passer en blanc et de voir ses formes légèrement remaniées, c’est aussi la disparition du support de la batterie et le port casque audio qui est à noter. Le but étant de réduire les coûts (avec évidemment quelques changements au niveau des composants). En 1994, ultime retour de la bête avec un nouveau remaniement : quelques petits changements au niveau des composants et de la couleur. Mais ce qui nous intéresse le plus ici c’est le changement du paddle d’origine. En effet le bon vieux PI-PD6 (Avenue Pad 2 ou Turbo Pad) a disparu et laisse sa place au PCE-TP1.

Le PCE-TP1

Ce qui fait la particularité de cette manette c’est qu’elle est basée sur celle de la PC-FX. La différence extérieure ne tient que sur trois points, déjà l’ajout d’un sélecteur qui permet de choisir entre le mode 2 ou 6 boutons, et ensuite l’ajout des réglages pour l’automatique. Le reste tient du design avec en autre le logo des machines. Le choix du nombre de boutons est imposé par une incompatibilité entre les jeux non prévu pour et le mode 6 boutons (qui est une astuce puisque non prévu à l’origine). Pour cela il faudra remonter à l’adaptation de Forgotten Worlds (27/03/1992) pour lequel une manette à 3 boutons lui fut dédiée afin de permettre une conversion la plus fidèle possible. Ce périphérique de contrôle porta le nom de Avenue Pad 3, et vu le nombre de composant gérant les contacteurs passer de 1 à 2 afin de doubler les possibilités niveau signaux (plus quelques autres trucs mais ce n’est pas le sujet de l’article ;-) ). L’Avenue Pad 6 reprit le même principe mais en exploitant tous les signaux cette fois, et avec l’ajout d’un troisième composant pour permettre de choisir entre l’utilisation d’un ou deux composants pour les boutons. Ce joypad a été conçu à l’origine pour la conversion de Street Fighter 2’ (12/06/1993) - d’autres jeux en tirent partie.

L’Avenue Pad 3 propose en fait 1 bouton programmable, puisque vous pouvez choisir s’il remplace le bouton SELECT ou START. Certains jeux utilisent l’un d’eux comme d’un troisième boutons d’actions mais ce n’est guère pratique, d’où l’intérêt de ce contrôleur. Quand vous le mettez en position SELECT et START cela crée un effet de ralenti. Il est à noter que la croix a été améliorée par rapport au pad standard.

L’Avenue Pad 6 n’a pas un design le rendant très ergonomique, et seul 3 boutons ont un tir automatique.

Il est à noter que Sodipeng (Filiale de Guillemot et distributeur officiel) produisait des manettes inspirées des Avenue Pad 2 de NEC. Ils avaient l’avantage de ne pas coûter chère et d’être disponible partout. Par contre la qualité était un bon cran en dessous. Leur nom ? les Sodipad évidemment.

D’autres constructeurs (Honey, Hori ...) ont fabriqué des manettes et d’autres périphériques sont disponibles (stick arcade, souris, volant ...), j’en parlerais dans des articles à venir.

L’autofire n’est présent d’origine que sur les manettes de NEC (les autres constructeurs n’en ayant pas vu l’intérêt), et faut admettre que c’est parfois bien utile surtout dans certains Shoot Them Up. Certains puristes trouveront à redire mais rien ne vous oblige à les utiliser. Il y a trois positions, qui vous permettront de l’activer ou non et de choisir la cadence.

NEC repris donc la conception du FX-PAD (on passera donc de la PCE à la PC-FX sans trouble) en l’adaptant à la PC-Engine en regard de ce qui à déjà était fait pour l’Avenue Pad 6. Il faut savoir que la prise en main est bien meilleure et que l’ensemble se montre plus précis que ce qui a été fait auparavant pour la console. Je ne me sépare jamais de cette manette quant il s’agit de jouer sur une PCE (où que ce soit). En effet la connectique restant la même, elle est donc parfaitement compatible avec toutes les machines de la gamme.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0